Vallée du Spiti, 2009
Julle ! Julle !

Prononcer Joulle…
Eh oui au Spiti, contrée bouddhiste, on ne dit pas Namaste mais Julle !

Nous voici rentrés après un périple de 9 jours dans le désertique Spiti, où le ciel est pur, le soleil brûlant, et les paysages montagneux grandioses! Roches colorées, dont les formes érodées rappellent par moment l’Ouest américain, vallées immenses, rivières de diamant…auxquels viennent s’ajouter les monastères bouddhistes. Certains juchés sur des pitons rocheux comme Kye sont telles des forteresses, d’autres, comme Tabo ou Lhalung, les plus anciens et ceux dont l’iconographie (millénaire SVP !) est la plus riche, sont incognito couchés au fond de la vallée, présence insoupçonnée, ce qui leur a valu d’ailleurs d’être plus épargné par les envahisseurs et les barbares au fil des siècles…


Monastère de Kaza


Près du monastère de Tabo


Dhankar


Vue depuis le monastère sur les rivières Spiti et Pin, Dhankar

Voilà, des centaines de photos en mémoire, des millions dans la tête… Des rencontres avec les locaux, puisque nous avons eu l’opportunité de loger 3 nuits chez l’habitant : expérience riche, de rencontres, d’échange…Evidemment, il a fallu faire des compromis : entre parfois la propreté, les insectes qui surgissent de nulle part, les toilettes à l’extérieur… On a remercié chaque soir Gopi de nous avoir fourni des sacs a viande…à glisser dans son sac de couchage. Mais globalement, Anne-Marie A. et Udo L. sont RAVIS : ils projettent même de revenir dans 2 ans explorer le Ladakh, voire de faire un trekking au Zanskar…
Il faut dire que notre équipe Himalayan Frontiers, constituée du chauffeur Aresh et du guide Mothi, a été non seulement efficace mais aussi très sympathique! Mothi, d’une grande finesse, est une belle personne fière de faire découvrir sa région d’origine le Spiti!


Monastère de Kyie